PHILIPPE HÉRARD

 

PHILIPPE HÉRARD

2022

Philippe Hérard commence à coller ses peintures dans les rues du Nord-Est de Paris à la fin des années 2000, alors que sa carrière de plasticien est amorcée depuis longtemps. L’espace public représente alors un nouveau souffle pour le peintre dont le langage plastique se situe entre effacement et dévoilement. Les traits à peine esquissés des personnages de ses débuts, les gugusses, ont évolué pour devenir des autoportraits, toujours dotés d’attributs symboliques tels qu’une une bouée, une pagaie ou un bonnet de bain. Mis en scène hors contexte, sans nulle présence d’eau, les personnages génèrent une lecture de l’ordre de l’absurde, presque dada. Ils nous font sourire, ils nous questionnent, à la recherche d’un équilibre peut-être illusoire. Philippe Hérard porte un regard détaché sur la condition humaine dans tous ses états, il donne le titre unique de Cent Titres à chacune de ses œuvres, montrant qu’il n’y a pas de lecture unique de son travail.

Il fait aujourd’hui partie des artistes peintres les plus talentueux et les plus actifs de la scène française urbaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.