La motivation initiale du K-LIVE ?

Prétendre à toujours plus de poésie dans l'espace urbain en invitant des artistes à réaliser des peintures murales au cœur de l’Île Singulière.

Fidèle à son positionnement originel, K-LIVE est un événement artistique mêlant art urbain et musiques actuelles.

En tant que pionnier, le festival est un témoin privilégié et curieux de l'évolution de l'art urbain.

Fort de son histoire, K-LIVE le considère comme l'un des mouvement artistique majeur du 21ème siècle

Au delà de sa programmation, le K-LIVE est une aventure humaine et artistique. Elle favorise les rencontres et le partage, au détour d'une œuvre, visuelle ou sonore. Le cœur devant, toujours. C'est dans ce but que les artistes invités ont de véritables cartes blanches quant à leur création, plastique ou musicale, viscéralement liée à leur liberté d'expression.

Le festival laisse une liberté totale aux artistes invités. C'est un parti pris, de ne leur demander aucune maquette ni esquisse, ni note d'intention sur leur intervention. Nous trouvons des murs, nous leur proposons et les artistes disposent. Au pinceau, au spray, au rouleau, sur une nacelle ou un échafaudage, chaque artiste compose ses rituels et orchestre ses mouvements. A main levée, par quadrillage ou à l'aide d'un rétroprojecteur, chacun organise minutieusement son mode opératoire.

K-LIVE traduit cet amour du geste. Le festival balise l'essor des peintures murales à travers sa volonté d'introduire des formes contemporaines et inédites au sein du MaCO de Sète  (le Musée à Ciel Ouvert) créé en 2008.

Par ailleurs, K-LIVE décline son identité à travers des événements fédérateurs destinés à tous les publics, le K-LIVE KIDS, le K-LIVE EXQUIS, le K-LIVE TALK et le K-LIVE KLUB

 
 

Les concerts du K-LIVE KLUB ont toujours été conçu comme un temps festif et décontracté, comme pour finir en beauté la semaine du festival .

A l'image d'un rendez-vous entre copains, amateurs de défis artistiques ou défenseurs d'une liesse libre et désinvolte. Grâce à des partenariats avec des producteurs de musiques actuelles, le Théâtre de la Mer, écrin précieux de ce premier raout du mois de juin, a pu accueillir des soirées mémorables (The Do, Tricky, Fakear...). Ne cherchez pas de cohérence artistique directe entre les peintures murales et la programmation sonore, le propos est ailleurs. De plus en plus, K-LIVE a décidé d'habiter totalement son terrain de jeu Vauban, au moyen d'une incursion multimédias fascinantes et inattendues.

SEA, ART & SOUND !