ARNAUD LIARD

Arnaud Liard, né à Gennevilliers en 1975, vit et travaille à Paris. Il vient du graffiti. De cette pratique urbaine, fugace, parfois illégale, il a gardé le goût pour la forme, la couleur et surtout la matière de la cité : le béton. Il est un artiste multiple, mixant plusieurs techniques et textures pour obtenir un résultat surprenant. Après l’obtention d’un diplôme de peintre en lettres, il se consacre dès la fin des années 80 à la création de fresques murales.
En 2001, il co-fonde le collectif TRBDSGN avec les artistes Hobz et onde. Conçu comme un laboratoire multidisciplinaire, le studio TBDSGN explore les univers du design dʼobjets, la scénographie et le design graphique ; cette époque marque le début de ses recherches picturales sur toile. Cela le conduit à explorer plusieurs champs de recherches abstraites, figuratives et des sculptures de travaux qu’il nommera plus tard « L’esthétique du chaos ».

Il s’intéresse à l’architecture des villes et aux hommes qui les peuples, à l’aléatoire de la destruction, aux paysages architecturaux déstructurés, aux trottoirs de goudron maintes fois rapiécés et aux textures des vieux murs ridés qui peuplent nos villes. De tout cela il se nourrit, de la plus petite à la plus grande des imperfections. Ses recherches sont intimement liées à ces lieux où il peint. Comme les milliers d’êtres humains qui se croisent dans nos mégalopoles modernes, les personnages d’Arnaud Liard sont anonymes. Les visages sont effacés, camouflés au profit des corps. Leur masse plastique, leur mouvement, leur interaction avec l’environnement, c’est tout cela que l’artiste met en exergue.
À mi-chemin entre imaginaire et réalité, il propose sa propre vision du théâtre urbain : brute, rugueuse, vivante, colorée, humaine et lumineuse.