Une exposition de Jean DENANT tient à la fois du chantier de construction et du cabinet d’architecte, d’un lieu où se conçoit et se construit un objet. Ce qui intéresse l’artiste c’est le « work in process », le processus de fabrication de l’œuvre. On ne s’étonne pas qu’il affectionne tout particulièrement les chantiers, les zones industrielles, espaces de construction, espaces en construction, en transition, en devenir.

Artiste sans atelier, le lieu d’exposition est vécu effectivement comme un chantier où s’échafaude une pensée et l’œuvre qui la met en forme. Les techniques habituellement sollicitées, assemblages de matériaux de construction, mais également photo, vidéo, dessin, apparaissent comme autant d’éléments d’élaboration d’un ensemble plus vaste dont chaque exposition constitue une proposition autonome. Le vocabulaire de formes relève du schéma, de la maquette, du plan. Les matériaux, adhésif, polystyrène, néons, sont ceux de la production industrielle. Jean Denant confie souvent à la machine le soin de la réalisation de ses pièces. Lui même les met en œuvre dans un va et vient de la pensée entre espace physique et espace mental, le lieu d’exposition et celui de ses préoccupations.

Jean DENANT fait partie des artistes invités par K-LIVE pour son exposition « KLASH » à la Fondation du 31 MAI au 16 JUIN, rue Frédéric Mistral à Sète.

Voir son site : jeandenant.fr