Clet Abraham est né en Bretagne en 1966 de l’union de l’écrivain Jean-Pierre Abraham et de Monique Kerimel.
Il réalise ses études à l’école des Beaux-Arts de Rennes puis, après avoir exposé dans différentes galeries d’art bretonnes, il s’installe en Italie il y a vingt ans. D’abord à Rome, puis à Florence, où il a commencé depuis quelques années à développer la forme de street art pour laquelle il est connu aujourd’hui.

Mais Clet Abraham n’est pas à proprement parler un street artist. Il a depuis peu ressenti le besoin d’une expression artistique développée au sein de la vie quotidienne. Son intérêt se porte actuellement sur la réalisation d’interventions urbaines. Il colle sur des panneaux signalétiques, tout en respectant leur lisibilité. Ses interventions suscitent de nombreuses questions pour leur contenu parfois provocateur.

Clet construit son travail autour de l’étude du dessin, entendu comme une recherche de synthèse visuelle de la pensée, dans un langage de communication universelle. Pour lui, l’art doit être utile, proche du public, de plus en plus basique et simple, fait non pas pour s’autocélébrer mais pour servir un contenu.

CLET interviendra dans la ville de Sète entre le 1er et le 6 juin.