L’édition 2013 de K-LIVE aura vraiment marqué un tournant dans la jeune histoire du festival, avec pas moins de 15 street-artistes et plasticiens intégrés aux deux expositions et au MaCO :

. KLASH à la Fondation : Kashink, Pedro, Kazy-K, Jean Denant, Martin Rautureau 1980, Paul Loubard 1980, Bastien Garnier, et une touche de Claire Streetart, ont donné à cette friche une dimension artistique inattendue et surprenante que des centaines de visiteurs ont pu découvrir entre le 31 mai et le 16 juin.

. The Wizard a enchanté les clients de l’Hôtel de Paris, ainsi que les visiteurs, avec ces œuvres tridimensionnelles à base de papier, exposées dans le patio, le bar ainsi que dans le hall, pour une exposition haute en couleurs.

. Quant au Musée à Ciel Ouvert, le fameux MaCO de Sète, il ne s’est jamais autant enrichi que pour cette campagne 2013. Avec Pablito Zago et ces deux œuvres monumentales à l’Île de Thau (Behind the Mask) et au centre ville (The Seaty), Claire Streetart et ses 10 collages partout dans la ville, le wall painting des 3 artistes des Philippines (Roméo LEE, Carlo RICAFORT et Jayson OLIVERIA) place des puces, ainsi que la l’œuvre de Pablo et Kazy-K (Exodus) illuminant la rue Doumet. Sans parler d’ALËXONE, venu en début d’été pour réaliser une fresque monumentale et magnifique sur le mur de l’Idéal Bar, à côté des Halles.

Chapeau les artistes !!!