Après l’ATLAS, POCH, M. CHAT, EPSYLON POINT et C215, K-LIVE accueille  une nouvelle personnalité marquante du Street Art en la personne d’ALËXONE. Cet artiste renommé viendra enrichir le Musée à Ciel Ouvert de Sète en réalisant une œuvre marquante sur les murs de la ville les 8, 9 et 10 juillet.

Mais qui est ALËXONE ?

Alëxone Dizac est né à Paris en 1976. Il vit et travaille en France.
Tout comme son nom, dont les trois dernières lettres trahissent son passé de tagueur, l’œuvre d’Alëxone est marquée par l’empreinte indélébile du graffiti, qu’il découvre au début des années 90. Il se fait d’abord connaître sous le nom d’Oedipe et réalise des calligraphies in situ, baptisée œdiperies. A partir de 2000, il développe sa technique sur papier et sur toile tout en continuant à explorer les territoires urbains avec son écriture et ses personnages surréalistes. Après plusieurs années passées à Bruxelles, Alëxone devient Alëxone Dizac. C’est le temps de la maturité artistique. Il est reconnu sur la scène street art internationale.
Aujourd’hui, certains le considèrent comme un des artistes les plus importants de sa génération. Outre la force de ses œuvres, sa maitrise incroyable des couleurs le distingue immédiatement. Au fil des années, Alëxone a développé un univers fantasmagorique très coloré, peuplé d’animaux et de personnages étranges dont il pousse la difformité à l’extrême. Son œuvre est minutieuse et détaillée, le fruit d’un travail régulier et soutenu. L’homme y est souvent représenté masqué, armé et mis en scène dans une profusion animale et végétale, évoquant parfois les miniatures persanes. Les fonds sont composés de mots réunis par association d’idées, de bulles de textes, de lettrages et de fonds calligraphiés.
Son talent a été mis en avant dans des lieux prestigieux, au Centre Pompidou en 2008 (avec le collectif 9ème concept), à l’Espace Louis Vuitton ou encore à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain en 2009, à l’occasion de la rétrospective  « Né dans la Rue ».

Voir son site : www.alexone.net